Le vide

20 septembre 2020

Parce qu’elle ne regarde pas à notre portefeuille, à notre âge, à notre couleur de peau, à notre croyance, à notre statut social ni à notre conduite morale, nous déclarons tous, haut et fort que la mort est la seule justice d’ici-bas. Pourtant, nous sommes les premiers à crier à l’injustice parce qu’elle vient sans prévenir, parce que ceux que l’on aime, peu importe leur âge, nous sont toujours ôtés trop tôt, parce que c’est au prix d’intenses douleurs qu’elle nous arrache à nos familles, parce qu’en bout de ligne, nous nous retrouvons seuls à devoir réorganiser notre vie en fonction de cette présence qui n’est plus.